Premières brumes de septembre

Le bilan du jour : une chouette balade dans les bois, et pas mal de considérations sur l’importance du matériel! Pas mes meilleures photos, mais une série d’exercices intéressants pour moi 🙂

En me réveillant ce matin j’ai vu que les coteaux étaient couverts de brume, ce qui promettait des images intéressantes… Il avait beau être 7h30 un dimanche matin, c’était tentant. Le temps de me préparer et de prendre mon petit déjeuner, il était 8h30 et la brume avait largement commencé à s’évaporer. Je le sais pourtant : quand les conditions sont optimales, on saute dans ses chaussures, on sort dans la rue la tartine à la main s’il le faut, mais on n’attend pas… À 8h00 j’aurais eu des rideaux de brume flottant entre les troncs, à 9h30 j’ai eu un ciel gris et un horizon vaguement flou.

Autre déception, il faut que je remplace mon 17:85, qui est tombé en panne cet été. À la place, je me rabats en ce moment sur le classique 18:55 par défaut de Canon, honnête, le pauvre! Mais je vois bien la différence avec l’ancien objectif, en termes de piqué en particulier. Reste le plaisir de faire de la photo et d’essayer, ensuite, de tirer le mieux parti possible de la moisson du jour. Campagne en noir et blanc :

 

Des dizaines de troncs effondrés dans la forêt. C’est difficile à photographier! Dans l’image l’impression d’espace, de volume disparaît, on perd l’échelle. J’ai choisi d’insister sur l’impression graphique :

Et au détour d’un chemin, une statue abandonnée surgissant comme une nymphe des bois :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s