Irène et les maxigrafs

À la Cité universitaire de Paris, un bâtiment entier a été laissé à une centaine de graffeurs, qui ont recouvert les cinq étages de fresques incroyables. « Rehab 2 », c’est le nom de cet événement, était ouvert au public qui pouvait arpenter librement tous les couloirs et découvrir les ambiances successives. J’ai eu envie de m’essayer au portrait dans ce cadre coloré et parfois surréaliste…

C’est quelque chose que je n’avais jamais fait, passer presque deux heures avec un modèle se prêtant au jeu! Première leçon : vérifier qu’on a une carte mémoire dans son appareil… Deuxième leçon : dans un bâtiment fermé, même éclairé, il fera sombre…

Je n’ai pas fait les meilleurs choix techniques et le piqué comme la netteté s’en ressentent. Par contre, j’ai eu grand plaisir à faire cette série! Un grand merci à Irène qui m’a servi de modèle et dont l’expressivité était inspirante 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s