L’exposition Albert Besnard au Petit Palais

Parmi les expositions intéressantes de cet hiver, il y avait la rétrospectve Albert Besnard, que je ne connaissais pas du tout, en tout cas pas sous son nom. Par contre, j’avais vu ses fresques IIIe République dans des mairies. Je m’en faisais une idée un peu « pompier », un peu « art officiel ». Mais face à ses tableaux, j’ai été conquise ! Vue de l’exposition : des salles successives conçues comme des salons de couleur, violet, bordeaux, bleu, vert.

J’ai bien aimé ce portrait de Jeanne Gorges (1874), ce genre de tableau de jeunesse qu’on présente aux Salons pour se faire connaître (il a d’ailleurs eu un prix pour celui-ci). Le portrait en soi est classique, mais expert dans l’art des nuances — le velours de la manche, alternant bandes mates et brillantes !

Et le visage, idéalisé mais réaliste, avec ce col de dentelle transparent :

L’une des œuvres maîtresses était le portrait de Madame Roger Jourdain, un grand format de près de 2 mètres de haut.

Son caractère éthéré et la beauté de la robe nous frappe, mais on a du mal à imaginer que ce tableau a fait scandale en 1885. C’est qu’il même la lumière bleuté de la nuit et la lumière jaune des éclairages artificiels, et ce contraste semblait contre nature, choquant…

J’ai bien aimé ce portrait, « Jeune fille dessinant » (vers 1879). Il se trouve que c’est un thème fréquent chez Besnard, mais ce n’est pas cela qui m’a frappé, ni le personnage lui-même, qui semble à peine esquissé. Ce que j’ai adoré, c’est l’arrière-plan : ces toits, cheminées, clochers semblent tellement actuels…

Pas spécialement mis en valeur, mais stupéfiant pour moi, ce pastel d’une baigneuse (vers 1890-1000). Les couleurs, l’effet de reflets et d’onde, le format et le cadrage inhabituels, j’ai trouvé cela magnifique :

À l’occasion de cette visite, j’ai découvert quelque chose qui devrait être connu mais ne l’est pas : le Petit Palais accueille des expositions temporaires mais sert aussi de musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avec des collections très riches et… gratuites ! L’accès aux musées municipaux est gratuit, Petit Palais inclus, et ces salles méconnues sont très vides, au grand dam des gardiens qui vous font volontiers la conversation quand on leur pose la question. Et le Petit Palais a été récemment rénové, c’est un lieu magnifique qui vaut la peine d’être redécouvert :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s